QUI EST LE FONDATEUR, GHYSLAIN JULIEN? 

Je me présente moi-même. Il y a quelque temps, je me rendais à un autre lieu de formation où je devais séjourner une fin de semaine. Il ne restait pas de chambre libre au moment de ma réservation alors on m’avait réservé un bureau de relation d’aide où il y avait un lit. En arrivant, je découvris qu’on m’a finalement trouvé une chambre et je me dirigeai donc vers celle-ci. Chaque chambre porte un nom et je vis qu’à l’entrée de celle qui m’était réservée, on pouvait lire le nom : « Feu Ardent ». J’étais tout joyeux que ce soit le nom de ma chambre et, en même temps étonné de l’effet que pouvait avoir sur moi un nom sur la porte. Je me sentais « reconnu ». J’étais pourtant bien conscient que ce nom n’avait pas été choisi pour moi mais que simplement, c’était la chambre qui s’était libérée.

Je me suis arrêté à ce qui se passait en moi. D’où me venait cette réaction de me sentir reconnu ? C’est que je sentais en lisant ces mots que je pouvais vraiment consentir à qui je suis : un feu ardent. Quel est ce feu qui est si ardent en moi ? C’est un feu pour la croissance de la personne humaine, pour le développement humain de la société et pour un monde nouveau à construire.

Ma part en ce monde est bien petite, mais je veux la vivre jusqu’au bout. Ma vie a été transformée par la rencontre du fondateur de PRH, André Rochais, et la formation qu’il a mise en place et qui se continue à travers le monde. Par la formation développée par cet homme, j’ai appris à me connaître. Quoi de plus fondamental ! Et pourtant, personne ne m’y avait encore éveillé ! J’avais alors 30 ans. J’étais prêtre depuis l’âge de 24 ans. J’ignorais pourtant ce qui était spécifique en moi, en mon identité, et qui donnerait pleinement son sens à ma vie. J’étais conscient d’être quelqu’un de bon, mais sans plus, « sans envergure », comme je le disais de moi-même. J’éprouvais de la difficulté à exister, à apparaître, beaucoup de difficulté. J’ai eu besoin de cheminer pour sortir de ces difficultés et je continue de cheminer.

Je connais aujourd’hui un bonheur profond et ma vie a trouvé son sens. Mon seul désir est d’aider les personnes à être heureuses, à s’accomplir le plus pleinement possible et à s’épanouir. Je désire apporter une réponse aux soifs de la femme et de l’homme d’aujourd’hui, dans notre monde tel qu’il est, puis apporter un plus à la part d’humanité que j’ai à rejoindre. C’est ainsi que j’ai été conduit à mettre sur pied, avec plusieurs bénévoles, un centre de formation, le Centre Le Soleil Levant.

Avec la rencontre d’André Rochais et les outils de la formation PRH, je suis devenu un homme ouvert à la femme et à l’homme d’aujourd’hui, quelle que soit sa religion ou même son rejet de toute religion.